Comment financer la création d’entreprise ?

6

La création d’une entreprise quelle qu’en soit l’activité nécessite au moins un fond de démarrage. Avant de penser aux moyens de financement pour la création de votre entreprise, il faut avoir en main un minimum d’apport personnel. Plus vous disposez de budget pour votre apport personnel, plus vous avez de chances de trouver facilement du financement, dont ceux des banques. Outre le prêt bancaire, il existe de nombreuses alternatives pour financer votre projet.

Compter sur le love money

Le concept du love money est simple. Il s’agit tout simplement d’une collecte de fonds auprès de votre entourage. Pour lancer votre entreprise, vous pouvez compter sur l’argent que les membres de votre famille, vos amis et vos connaissances. Il ne faut pas sous-estimer ce mode de financement. Outre le fait de pouvoir collecter une somme plus ou moins importante, vous pouvez également bénéficier d’avantages comme l’exonération ou la réduction d’impôts sous certaines conditions.

A lire aussi : La transformation éthique et responsable dans la grande distribution

Aides, subventions et prêts d’honneur

De nombreuses aides et subventions octroyées par l’Etat Français, les collectivités locales, les organismes indépendants ou encore l’Union Européenne peuvent être sollicitées dans le cadre de la création de votre entreprise. Bien sûr, l’accès à ces aides financières est conditionné. La condition la plus déterminante est celle de la crédibilité de votre projet et de votre business plan.

Ces aides financières peuvent prendre plusieurs formes dont les subventions et les prêts d’honneur, les aides fiscales ou encore les garanties. L’aide à la création d’entreprise la plus connue est sûrement l’ACRE. Mais vous avez également les différents crédits comme le crédit impôt recherche et le crédit innovation. Souvent, il faut solliciter les collectivités locales pour accéder aux subventions pour la création d’entreprise.

A découvrir également : Comment accéder à d’autres formations en tant que professionnel dans le Var ?

Les plateformes de financement participatif

Le financement participatif ou crowdfunding est un mode de financement qui connaît de plus en plus de succès. Le principe du crowdfunding ou financement participatif est assez simple. Pour trouver votre financement, il faut que vous vous rendiez sur une plateforme de crowdfunding pour récolter des fonds. Comme pour les autres moyens de financement, il est essentiel que votre projet soit crédible et à fort potentiel.

Le crowdfunding passe par internet et le financement obtenu peut prendre trois formes. Il peut s’agir d’un prêt, d’un don ou d’une contribution ou encore la souscription de titres ou de créances. Il est à noter que le financement par le crowdfunding peut ne pas être gratuit, il faut s’attendre à ce qu’il y ait une contrepartie. Quand vous récoltez des fonds sur une plateforme de crowdfunding sous forme de prêt, on parle également de crowdlending.

Faire appel à des business angels

Bien que les business angels puissent être confondus avec les incubateurs, ce ne sont pas les mêmes acteurs. Les business angels, également connus sous le nom d’investisseurs providentiels sont d’anciens cadres et des investisseurs. Ils repèrent les projets et les sociétés innovantes pour apporter leur appui en accompagnant et en conseillant les porteurs de projets, un peu comme les incubateurs. Toutefois, les business angels peuvent également faire des apports financiers.

Les business angels deviennent souvent actionnaires minoritaires des entreprises qu’ils aident à financer. Cependant, ils participent activement à la vie de l’entreprise comme pour l’élaboration de stratégies ou encore les prises de décision. Comme tous les investisseurs, les business angels passent également au peigne fin les indicateurs du potentiel de l’entreprise qu’ils financent.

Les microcrédits pour financer la création de son entreprise

Les prêts professionnels des banques sont souvent inaccessibles. Les aides et subventions nécessitent un temps d’attente relativement long avant d’être accordées. Votre projet peut ne pas convaincre les investisseurs comme les business angels et les contributeurs du crowdfunding. Dans tous les cas, la sélection des dossiers est toujours drastique.

Pour les porteurs de projet qui ont des difficultés à trouver des financements auprès des banques et autres organismes, le microcrédit peut être la solution. Par ailleurs, il est possible de cumuler le financement obtenu auprès d’un organisme de microcrédit avec d’autres sources de financement. A noter que le montant maximal d’un microcrédit est de 10 000 euros.