Trouver sa voie : pourquoi pas dentiste ?

Aujourd’hui les adolescents qui peuplent les collèges ont rarement une idée précise de ce qu’ils voudraient faire, une fois leurs études terminées. Certains ont de vagues idées, d’autres des projets un peu farfelus, et pourtant il en est qui se décident au moins pour une branche professionnelle : esthétique, médecine, BTP, automobile… Mais cela reste vague parce qu’ils ne savent en général pas précisément à quoi s’attendre une fois en poste. C’est la raison pour laquelle l’Etat a décidé de faire en sorte que chaque élève de classe de troisième ait l’opportunité de passer quelques jours dans une entreprise pour un stage de découverte de la vie professionnelle. Ceux qui avaient une idée précise en reviennent parfois avec un changement d’avis, quand d’autres sont confortés dans leurs choix a priori.

Choisir les métiers de la santé

Nombreux sont les jeunes qui s’imaginent pouvoir aider leur prochain en intégrant un cursus qui les mènerait à un métier du domaine de la santé. Pourtant pour devenir véritablement opticien, infirmier, médecin généraliste ou sage-femme, les parcours sont très distincts. En effet certaines professions requièrent que l’on étudie de longues années, et l’on sait bien que les études longues ne sont pas à la portée de tout un chacun. D’autres en revanche nécessitent deux à trois années de formation, composées de phases de cours théoriques et de phases d’expérience pratique sur le terrain. Cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agisse d’études plus faciles, mais qu’elles sont simplement moins longues et donc moins onéreuses, et que l’on se retrouve plus rapidement sur le marché de l’emploi.

Choisir les métier de l’esthétique

Nombreuses sont les jeunes femmes qui s’imaginent, dans un avenir proche, faire de la manucure, de la coiffure, du maquillage… bref qui pensent intégrer une formation dans le domaine de l’esthétique. Elles sont en règle générale pleines de bonne volonté, mais une fois confrontées aux métiers eux-mêmes elles prennent conscience qu’il ne s’agit pas juste de rendre les femmes plus belles, mais que ces professions comportent aussi des contraintes, qu’elles soient horaires ou organisationnelles. C’est précisément pour cela que le stage de fin de collège est très important : en pratiquant soi-même, et en voyant sous ses yeux tous les tenants et aboutissants de la vie professionnelle, on se fait une idée plus concrète et on en décide d’autant mieux de son avenir.