Les traditions de Noël en France

37

Dans plusieurs pays, il y a ce qu’on appelle des traditions, ce sont des pratiques que l’on a observées de génération en génération, elles constituent une partie de la culture. Chaque période est caractérisée par une coutume, une habitude qui rentre dans les mœurs progressivement au point de devenir un rituel. En France, on trouve plusieurs légendes liées à la période de Noël. C’est un moment rempli de joie et d’effervescence, que l’on soit enfant ou adulte, on aime tous la période de Noël avec tout ce qui s’y réfère. Les légendes de Noël varient d’une région à une autre, toujours est-il que le bonheur est toujours au rendez-vous.

Les différentes légendes de Noël en France

Bien que certaines légendes soient populaires, chaque région possède une tradition qui lui est propre. De part et d’autre, on a :

La tante Arie du Franc Comté : c’est une dame qui fait office de remplaçante au père Noël. On la reconnaît à ses vêtements de paysanne et à son âne Marion, elle sert de protection au Pays de Montbéliard. La tante Arie distribue des présents aux enfants sages et des brindilles aux enfants vilains.

La bûche de Normandie : la tradition en Normandie suggère que l’on brûle une bûche dans sa cheminée le soir de Noël. Il est question ensuite que le plus âgé de la famille ajoute des cendres de l’année précédente. On demande alors aux enfants d’aller plus loin prier pour invoquer des bienfaits, à leur retour, la bûche est remplie de friandises.

Noël sous les tropiques en Réunion : il est de coutume en Réunion de se rassembler sous un arbre avec des branches de Filao, la famille réunie partage un repas sous le soleil et le chant des oiseaux.

La Saint-Nicolas de Lorraine : c’est une fête qui est célébrée en Lorraine depuis plus de 1000 ans. L’une des plus vieilles traditions de cette région qui démontre Saint-Nicolas protecteur des enfants et de la Lorraine partageant des sucreries aux enfants sages. De même, le père Fouettard se charge des vilains garnements. Tout ceci se déroule du 5 au 6 décembre généralement.

Les feux de Noël en Gironde : c’est une ancienne tradition qui consistait à faire du feu et à emporter un lambeau tout en récitant des incantations de protection autour des récoltes. Le feu de Noël est une tradition que plusieurs régions observent en France, toutefois, les pratiques sont différentes.

Saint-Nicolas et sa hotte remplie de gourmandises en Alsace : l’Alsace est une région très chrétienne, la période de Noël représente à cet effet un moment de prière et de joie dans l’attente de la naissance du Christ. Pendant l’Avent, les Alsaciens allument des bougies en symbole d’espérance et de lumière. De plus, Saint-Nicolas distribue des friandises et gourmandises aux enfants dès le 6 décembre.

Les santons de Provence : ce sont des figurines fabriquées à base de terre rouge, ils sont inspirés des personnalités du village autour de la Sainte Famille. On y pratique aussi le festin des 13 desserts en rappels du dernier repas de Jésus avec les 12 disciples.
– Les gaufres de Champagne-Ardenne : il est de coutume dans cette région de consommer des gaufres avant la messe de minuit. C’est également l’occasion d’offrir des brioches aux enfants.

Les escargots de Bourgogne : les escargots sont des spécialités de la Bourgogne et le soir de Noël on en retrouve sur plusieurs tables. En outre, il est de tradition dans cette région d’allumer une bûche et de la placer devant sa maison pour que la vierge Marie vienne s’y réchauffer.

Les mythes et légendes ancestrales de Bretagne : une région très croyante qui pratique une tradition selon laquelle une bûche doit être enrubannée et aspergée d’eau et de sel bénis le soir de Noël avant la messe de minuit.

Le père Chalande de la Savoie : Il y a des années, on parlait du père Chalande en Savoie et pas du père Noël. Il était semblable au père Noël, même accoutrement et même façon d’opérer. Néanmoins, les traditions culinaires n’ont pas changé, on confectionne toujours des beignets fourrés ainsi que de la compote de pommes à Noël.