Finitions de surfaces dans l’usinage CNC

63
finition de surface

L’usinage CNC est devenu une pratique courante dans le secteur de l’industrie ainsi que des moyennes et petites entreprises. La révolution 3D offre une multitude d’options en ceux qui concernent la finition et la protection de pièces. Le concept est donc encore plus intéressant. Zoom sur les spécificités des différentes méthodes proposées.

Original

C’est la méthode la plus répandue pour une première conception. Elle consiste à n’apporter aucune touche de finition au résultat. L’important est la visualisation globale du concept. Des marques et des traces de passages assez grossières de la machine sont nettes. Quelques dépôts de matières sont également visibles.

A lire en complément : Quelles sont les preuves de l’existence d’une entreprise ?

Grenaillage

Les professionnels du fraisage CNC en ligne proposent cette technique pour peaufiner une pièce originale. Elle implique un ajout des matières sous forme de billes mates ou satinées sur toute la surface afin de cacher les imperfections laissées par l’appareil. Le résultat est présentable et plus malléable.

Anodisation

Le recours à ce processus est vivement recommandé pour renforcer les pièces en aluminium et les protéger contre les effets de l’érosion. Une couche de céramique plus ou moins fine est ajoutée à l’ensemble. Ce qui rend le résultat de l’usinage CNC plus esthétique et surtout solide. Il est possible de colorer la céramique afin de personnaliser le tout.

Lire également : Devenir plus performant grâce à l’espionnage industriel

Le revêtement poudré

Cette technique est la plus sollicitée par les industrielles. Elle protège la pièce contre l’usure et les rayures, tout en lui assurant un rendu léger et harmonieux. Le procédé est relativement simple. Une couche de peinture polymère est induite sur toutes les surfaces de l’objet. Cette peinture possède l’apparence et la consistance d’une poudre, ce qui explique le nom du processus.

La sérigraphie

Grâce à cette technologie, il est possible de moduler la pièce à souhait. Les entreprises passent par ce procédé pour avoir un aperçu plus concret de la pièce qu’elles souhaitent lancer en masse sur le marché. Avec la sérigraphie, il est possible d’imaginer des logos, des jeux de couleurs et des textures de finitions différentes. Ce qui explique son tarif assez élevé.

Choisir la finition adaptée

Utiliser la pièce telle que usinée est conseillé pour les phases de test. Une fois que le modèle à reproduire à grande échelle est choisi, il faudra penser à la finition à apporter. L’anodisation est de mise lorsque la pièce est taillée sur un bloc en acier ou en aluminium. Cette finition lissée est une solution efficace contre l’humidité qui provoque l’érosion de la matière. Pour les objets en résines ou en plastique, le revêtement en poudre et la sérigraphie sont excellents. La combinaison de finitions est également intéressante. Elle aide à distinguer efficacement les différentes parties de la pièce afin de tirer des conclusions sur les choix à appliquer.

La plupart des experts en fraisages numériques en ligne proposent ses différentes méthodes à leurs clients. Ils proposent en plus un accompagnement personnalisé pour définir le bloc à utiliser pour les pièces proposées.