Vente immobilière: comment fixer le prix de son logement?

26

Le prix est le facteur clé de la conclusion d’une vente immobilière. S’il est surestimé, c’est l’acheteur qui est en difficulté de paiement, et s’il est sous-estimé, c’est le vendeur qui ne rentabilise pas. La meilleure manière d’assurer la rentabilité de la vente d’un logement, c’est de bien fixer les prix dès le départ.

L’importance d’une bonne fixation des prix

Les potentiels acquéreurs d’un logement sont tous informés de la gamme des prix pour le type de bien, la zone, etc. Par le biais d’internet, ils ont un aperçu des tarifs de milliers d’annonces rapidement. Tous les détails tels que la valeur du mètre carré par ville ou quartier sont disponibles. En conséquence, si le prix n’est pas conforme à la moyenne pratiquée, l’offre de vente risque de ne pas trouver preneur.

Au regard de l’importance de la bonne fixation de prix, il convient de faire appel à des agences immobilières telles que AGDA Grenoble pour une bonne valorisation. Ces professionnels ont diverses méthodes de fixation de prix en fonction des éléments à prendre en compte.

Les éléments à prendre en compte avant la fixation

Pour bien fixer le prix d’un bien immobilier, il est important de considérer le niveau de développement économique de la région, sa population, les moyens de transport disponibles et d’autres facteurs socio-économiques. Les éléments physiques tels que la situation géographique, la qualité du sol rentrent aussi en ligne de compte. Enfin, la situation juridique ou la règlementation de l’urbanisme sur la servitude ainsi que d’autres règles déterminent la valeur du bien.

Les méthodes de fixation de prix

Les méthodes les plus répandues sont la comparaison et la capitalisation. Leur application nécessite le calcul du prix de revient du logement.

Vente immobilière : calcul du prix de revient du logement

Ce prix est obtenu après ajout des frais annexes de droits de mutations et d’autres travaux. Les intérêts du crédit ne doivent pas être considérés pour faire ce calcul.

La méthode par comparaison

Le prix de revient est comparé aux annonces similaires du point de vue de la qualité et de l’emplacement. En fonction de cela, le prix de vente est fixé un peu au-dessus du prix de revient. L’écart entre le prix de revient et le prix de vente ne doit pas paraîtres trop importants pour ne pas faire fuir la clientèle.

La méthode par capitalisation

Un peu plus compliquée que la méthode de comparaison, la capitalisation est réservée pour les investisseurs en locatif. À partir du loyer et du taux de rentabilité, la valeur est déduite. Ce taux de rentabilité s’obtient en divisant le loyer annuel par le prix du bien. La fixation du prix se fait par la division du loyer annuel par le prix à multiplier par 100.

Le prix ainsi fixé peut être négocié lors de la vente immobilière

La négociation

La fixation du prix peut intégrer une marge de négociation du bien immobilier. Cependant il n’est pas recommandé d’intégrer cette marge de négociation si le prix est bien fixé. Dans une telle situation, la marge de négociation peut être mal perçue par les acheteurs non avisés qui au lieu de tenter la négociation, préfèrent ne pas contacter le vendeur. De plus, la consultation des annonces en ligne sur des critères tels que la surface ou le prix rendent l’offre peu attrayante.

Voilà autant de critères qui permettent de calculer le prix d’un bien dans une vente immobilière.