Marché des changes : l’activité a bondi en 2019

26
VIlle avec building

Le marché des changes, également appelé Forex, est très populaire auprès des traders amateurs ou professionnels. En 2019, ce marché a continué une véritable course aux records. L’activité sur le Forex a grimpé de 30 % depuis début 2017. La Banque des Règlements internationaux fait part d’un niveau record atteint en 2019, avec l’échange de 6 590 milliards de dollars par jour.

Les devises : le plus grand marché international

Le marché du Forex, ou marché des devises, est le marché le plus important au monde. Et il semble poursuivre sa progression. L’actualité politique et économique aurait largement contribué à cette ascension. Le Brexit, les crises autour des devises émergentes, l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, sont autant d’exemples ayant entraîné une augmentation de la volatilité et de l’activité sur les monnaies. Les principales banques centrales ont favorisé la tendance en engageant des politiques monétaires volontaristes, en jouant sur la hausse ou la baisse des taux d’intérêt.

A lire en complément : Comment trouver un bon traiteur pour son mariage ?

Depuis 20 ans, la mise en place de la monnaie unique et la croissance des pays émergents ont également contribué à la croissance des volumes échangés sur les monnaies. Les produits dérivés sur les devises et les swaps ont particulièrement progressé ces dernières années.

Des valeurs au sommet pour les principales monnaies mondiales

Le dollar américain reste dominant sur le marché des devises, tandis que 20 % des transactions ont concerné le cours EUR/USD en 2019. Le billet vert, avec une part de marché de 44 %, a connu son niveau record. Il demeure devant l’euro, mais ce dernier a également fortement progressé, pour atteindre 16 % de part de marché. La paire euro-dollar continue par ailleurs d’être la plus active. On retrouve, loin derrière, la paire dollar-yen.

A lire également : Stabilisation de l’économie du côté des ménages

Londres n’est pas en reste. Durant l’année 2019, la City s’est accaparée plus de 40 % des volumes internationaux sur les devises. Elle assoit ainsi sa domination sur le marché, en traitant pas loin de la moitié des transactions, contre 16 % pour Wall Street. Avec les incertitudes autour du Brexit, la livre-Sterling a connu une grande volatilité, qui a bénéficié au Royaume-Uni.

Recul du marché interbancaire

Il y a un peu moins de 20 ans, le marché interbancaire constituait plus de 65 % de l’activité sur les monnaies. Avec l’émergence de nouveaux acteurs et les nombreux scandales de ces dernières années, les transactions entre banques n’ont fait que reculer. Cette situation a cependant profité aux banques plus petites, qui continuent de gagner des parts de marché. Le marché des devises pourrait cependant être inquiété par l’avènement des crypto-monnaies, qui séduisent de plus en plus les particuliers. Les traders amateurs sont particulièrement attirés par leur grande volatilité.

Outre le marché des changes, l’année 2019 a été une année très fructueuse pour les marchés financiers en général. Ceux-ci ont affiché leur meilleur score depuis deux décennies. Le climat est donc plein d’espoir pour 2020.