Comment se former au métier de traducteur ?

Le métier de traducteur est un métier qui connait de plus en plus de succès et de nombreuses personnes envisagent de l’exercer. Ainsi, lorsque l’on a la chance de maîtriser plusieurs langues ou lorsque l’on a un penchant pour les langues, il n’est pas rare d’envisager une carrière en tant que traducteur. Mais comme pour tout autre métier, celui de traducteur n’est pas facile et il faut bien se renseigner sur les étapes et les prérequis pour devenir traducteur. Voici comment se former au métier de traducteur.

Avoir une maîtrise poussée de deux langues au minimum

Une traduction se fait d’une langue vers une autre. Il faut alors à la fois maîtriser la langue d’origine du fichier à traduire et celle de destination du fichier. Généralement, la langue de destination doit être la langue maternelle du traducteur, mais cela n’est pas forcément obligatoire. Cela tombe sous le sens, mais il est toujours bon de le rappeler, pour devenir traducteur, il faut bien maîtriser deux langues différentes et savoir rendre les subtilités de l’une dans l’autre.

Faire des études

Il n’existe pas d’études spécifiques pour devenir traducteur, mais les études de lettres, de langues étrangères, ou de sciences du langage sont idéales pour devenir traducteur. Pour trouver un travail de traducteur, il faut avoir un niveau Bac +5, mais il est possible de devenir traducteur autrement. L’essentiel est de savoir quel type de traducteur on veut devenir, car il en existe plusieurs et leurs rôles diffèrent, ainsi que leurs formations. Pour devenir traducteur technique par exemple, il faut avoir des compétences de traducteurs et des connaissances avancées dans la branche technique envisagée ; ce qui peut souvent amener à faire des études pour cela. Pour faire de la Traduction Assermentée Officielle, il faut tout un parcours, et ainsi de suite.

Suivre des formations et faire des stages

Mis à part les écoles spécialisées, il est possible de se former aux métiers de traducteur en suivant des formations auprès de certains centres de formation reconnus ou spécialisés. La formation dans l’un de ceux-ci peut permettre d’acquérir les notions nécessaires et de se qualifier afin d’exercer ce métier. Il est également possible de suivre des stages ou de faire du bénévolat dans la traduction afin d’obtenir de l’expérience, car l’expérience est l’un des critères déterminants pour devenir traducteur. Avant de recruter un traducteur, plusieurs organismes exigence au minimum deux ans d’expérience, et l’expérience est également indispensable pour la traduction assermentée.

Avoir certaines qualités

Il existe un certain nombre de qualités qu’il faut avoir pour pouvoir exercer le métier de traducteur. Outre l’excellente maîtrise de deux langues, il faut avoir une bonne capacité d’écoute et une très bonne mémoire. Il faut aussi savoir rester concentré et être attentif à tous les détails. Il est également indispensable d’avoir de la rigueur et d’avoir la maîtrise de l’outil informatique, particulièrement des logiciels de traitement de texte. Aimer apprendre et être curieux sont aussi des qualités qu’il faudra cultiver.

Se former au métier de traducteur peut s’avérer assez ardue, mais si vous avez la passion des langues et des lettres, alors vous allez y arriver.