Flux tiré et flux poussé : quelles différences ?

62

Aujourd’hui, compte tenu de la rudesse du marché, les entreprises font tout pour se démarquer de leurs concurrents. Cela implique donc d’avoir une bonne logistique et une capacité rapide de production afin de répondre aux besoins des clients. Ainsi, il est important que vous choisissiez correctement entre les stratégies de logistique, celle qui convient à vos activités. Autrement, vous perdrez énormément. Voici de ce fait les différences existant le flux tiré et le flux poussé, les deux systèmes logistiques.

Concept de Flux Tiré

La méthode du flux tiré se présente comme un système de production parmi tous ceux disponibles. En effet, son mode de fonctionnement s’apparente à celui de la méthode Kanban fondée en 1950 pour l’industrie de l’automobile japonaise. Le flux tiré est une méthode de production qui permet aux industries qui l’adoptent de ne pas faire de surproduction. Il permet aussi de bien gérer les stocks.

A lire aussi : Être syndiqué : raisons, avantages, risques

Sa particularité réside au niveau de son déclenchement, c’est-à-dire qu’elle est opérationnelle seulement à la commande du client. Le ravitaillement en matières premières nécessaires dépend de la demande du client. Cette technique permet en outre une diminution considérable des charges industrielles et favorise l’évitement des stocks intermédiaires. Elle est adaptée aux industries mobiles et aux industries proposant des options de personnalisation.

Préférez ce type de système de production pour une optimisation des coûts de l’industrie. Les stocks étant réduits, les coûts de production et de distribution vont diminuer. Toutefois, le flux tiré engendre une longue durée d’attente pour le consommateur. Prévoyez donc un système de communication pour le renseigner quotidiennement sur les étapes de production. Les difficultés résultant de la production doivent être anticipées sinon le retard sera encore plus grand.

A découvrir également : Où se trouve le numéro de passeport ?

Notion de Flux Poussé

Encore connu sous le nom de « pull system », le flux poussé correspond à une technique de production stratégique. Il s’agit d’un système dans lequel les articles sont fabriqués antérieurement à la commande du client. En effet, l’entreprise débute la production de l’article tout en prévoyant le nombre de commandes et en anticipant les besoins du potentiel acheteur.

De cette façon, un stock est : mis en place à chaque étape du processus de production. Il est généralement constitué d’un stock de produits intermédiaires, un stock de produits semi-finis. À cela s’ajoutent le stock de matières premières et un stock de produits terminés. Ce type de système permet à toute entreprise d’avoir constamment du stock, ce qui constitue un réel avantage.

Les consommateurs sont pour la plupart à la recherche de la rapidité dans l’expédition de leur commande. Il s’agit d’une technique qui vise à réduire le délai de livraison et d’augmenter la satisfaction des clients. Cependant, l’entreprise dépense de l’argent et de la trésorerie. Un calcul prévisionnel doit être : effectué en amont afin d’éviter les pertes. Puis, l’entreprise doit veiller à ce que le stock disponible soit vendu.

Les différences entre ces deux méthodes de production

Concrètement, vous devez savoir que la grande différence qui figure entre ces deux flux est principalement issue de la commande du client. Comme évoqué, le flux tiré représente la commande du client qui « tire » le démarrage de la production des articles. Alors que le flux poussé concerne la fabrication des articles. Cela signifie que le processus de création des articles commence bien avant que le client ne passe la commande.

En plus, ces deux systèmes de production présentent un certain nombre d’avantages et d’inconvénients. Par exemple, la logistique du flux poussé permet de répondre rapidement aux besoins du client. Le temps de livraison est : complètement réduit. Alors que le flux tiré occasionne un long temps d’attente pour le client et limite néanmoins les charges de l’entreprise. Choisir donc entre ces deux modes de production suppose préalablement une étude de nombreux paramètres.

Retenez alors que l’élément de distinction de ces deux systèmes de production est la commande du client. Concernant le flux tiré, c’est la commande du client qui “tire” la mise en production des articles et l’active ainsi. Au niveau du flux poussé, la production des articles se fait avant qu’il n’y ait de commande. Chaque méthode résout une problématique précise de la société pour favoriser une amélioration continue.