Samsung S23 : l’essentiel à savoir

1236

La marque Samsung n’a pas fini de nous surprendre ! Elle poursuit son avancée avec sa série S en lançant en février dernier le Galaxy S23. Voici ce qu’il faut savoir sur ce nouvel arrivant.

Le design du Galaxy S23

Sans grande surprise, la nouvelle gamme de Samsung ressemble fortement à la précédente. Ainsi, le Galaxy S23 arbore le même design que le Galaxy S22. C’est d’ailleurs un fait assumé par la marque. Le Galaxy S23 n’a pas vocation à séduire les personnes qui ont adorées le S22 Ultra ni même le S21 Ultra.

A lire également : Free Wifi code : connexion au réseau FreeWifi secure

Les vraies cibles du nouvel appareil sont celles et ceux qui utilisent le même Smartphone depuis des années qui souhaitent le changer pour profiter une version améliorée. L’évolution des prix pour le Galaxy S23 affiche même cette tendance, vu qu’il ne cherche pas à être différent de son prédécesseur. D’ailleurs, il reprend presque toute l’esthétique.

Un tout petit détail vient apporter le changement et donner une petite touche d’originalité au Galaxy S23 Ultra. Il s’agit d’un écran qui est moins incurvé sur les côtés. Toutefois, il ne s’agit pas d’une dalle plate et ne change rien à votre expérience de visionnage. Néanmoins, il aura une conséquence directe sur la préhension de l’appareil, avec des tranches bien plus plates.

A découvrir également : Trouvez une crèche à Toulouse grâce à Internet

La performance : une puce Snapdragon 8 Gen 2

C’est une grande nouveauté chez Samsung ! En effet, la marque abandonne sa puce maison Exynos au profit des puces de Qualcomm, pour une première fois. Le Galaxy S23 profite alors d’un processeur Snapdragon 8 Gen 2, ce qui assure une excellente puissance et autonomie. Ce coup de pouce extérieur permet d’améliorer les performances du Smartphone par rapport à son prédécesseur.

Autre nouvelle, Samsung affirme que Qualcomm a travaillé en étroite collaboration avec la marque pour la conception de la puce Snapdragon 8 Gen 2, spécialement optimisée par le S23. La marque laisse entendre que cette conception aura un impact direct sur le traitement photo, tandis que les experts tablent sur la fluidité de l’expérience quotidienne.

Côté autonomie, le Galaxy S23 est équipé d’une batterie de 5000 mAh, alors que son prédécesseur fut doté d’une version 3700 mAh. Il peut également supporter une charge jusqu’à 45 W. Enfin, la 5G est bien au rendez-vous ainsi que la Wifi 6.

Le traitement photo : 200 mégapixels

En termes de photographie, le Galaxy S23 promet un ultra grand-angle pratique, un zoom optique 3x propre, un zoom optique 10x plus intéressant. Cette formule connue est ajoutée par un capteur photo principal de 200 mégapixels. A l’usage, il est pourtant difficile de percevoir à l’œil nu cette réelle amélioration. Pour l’instant, les professionnels restent sur leur faim et espèrent réaliser des tests plus approfondis avant de faire des retours non exhaustifs.

Durant les tests, le mode 200 Mpx permet de percevoir les petits détails avec une belle précision lorsque vous zoomez sur le cliché. Cela est particulièrement pratique lorsque vous voulez rogner l’image pour n’en conserver qu’une partie seulement. Certains indiquent même que cette option est plus pratique que le grossissement numérique à x100.

Seul bémol, les testeurs professionnels ont remarqué un temps de latence non-négligeables de plusieurs secondes, à chaque prise de photo en 200 Mpx. Face à ce « souci », les porte-paroles de Samsung se sont montrés rassurants en expliquant que l’appareil testé par ces professionnels n’est pas la version destinée à être commercialisée. Les utilisateurs devraient alors avoir droit à un délai de traitement moins long, bien qu’il ne soit pas possible que ce souci disparaisse totalement.

Pour éviter ce désagrément, vous pouvez opter pour un mode intermédiaire à 50 Mpx. D’ailleurs, l’appareil photo principal profite d’une stabilisation optique doublement plus efficace : 3 degrés de stabilisation contre 1,5 sur la version précédente. Cette option est plus pratique pour les vidéos.

En outre, les testeurs attendent de tester l’autofocus amélioré sur chaque capteur photo, même ceux intégrés à l’avant. Pour les selfies, le fabricant passe de 40 à 12 Mpx. Il explique que cela fut nécessaire afin de mieux gérer la mise au point. C’est alors un mal pour un bien et aussi une excellent occasion de rappeler que définition importante ne va pas toujours de paire avec meilleure qualité photo.