Le gazole non routier

33

Pour lutter contre la destruction de notre environnement et par souci du respect de la nature, de plus en plus de mesures sont prises afin de rendre cela effectif. Parmi celles-là, on peut citer la création de combustibles moins polluants dont le gazole non routier. Après le décret du 1er novembre 2011, tous les engins non routiers utilisés pour les travaux publics ou champêtres ont l’obligation d’utiliser ce type de combustible. Ce qui fait qu’il y a de plus en plus de demandes auprès des producteurs. Ce dernier possède ainsi des caractéristiques qui lui sont propres, mais aussi des avantages substantiels du point de vue écologique.

Les différents types de gazole non routier

On peut distinguer deux types de gazole non routier. En premier lieu, il y a le gazole non routier d’été et en second lieu, il y a le gazole non routier d’hiver. Ces deux types de gazole sont utilisés selon la saison. Ainsi du 1er novembre au 31 mars, le gazole non routier est utilisé et du 1er avril au 31 octobre, le gazole d’été est préconisé. Cependant, il n’y a pas à s’inquiéter du fait que les deux types de gazole soient mélangés, même s’il ne vaudrait mieux pas que cela soit une habitude. En effet, sur le long terme, cela pourrait réduire les performances de votre moteur. Pour ce qui est de l’approvisionnement de ce type de carburant, il est possible de faire une commande de gnr auprès des producteurs facilement à travers internet. Ainsi, vous serez livré dans les plus brefs délais.

Le stockage du Gazole non routier

Les caractéristiques du gazole non routier font que ce produit se dégrade assez rapidement. En effet, au bout de 9 mois de stockage, il n’est plus utilisable. Le gnr présente bien plus de fragilité que les autres types de combustible. Par conséquent, il est important de bien procéder à son stockage. Pour cela, des mesures adéquates doivent être prises. Ainsi, il faut le protéger de la condensation. Cela a pour conséquence la quantité d’eau dans le gazole et permet aux bactéries de proliférer. Ainsi, cela peut facilement être nocif pour tout type de moteur. Pour plus de conseils, vous pourrez vous adresser à votre fournisseur. Ce dernier sera à même de vous donner les informations qui vous permettront de procéder à un meilleur stockage du produit. En outre, vous pourrez aussi faire facilement une commande de gnr.