Contrôle technique : démarches et formalités

36

Le contrôle technique est un examen périodique qui consiste à contrôler des véhicules privés utilitaires, et ce, de façon systématique, dès la 4e année de mise en circulation. Après cela, le contrôle devra se faire tous les 2 ans. Il est possible que le concessionnaire de votre automobile propose de vous aider afin de mieux passer le cap du contrôle technique. Il peut soit se charger lui-même de vérifier l’état du véhicule avant l’examen, tout comme il peut l’amener à la visite.

Ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique

Le contrôle technique 13011 a pour but d’optimiser la sécurité du conducteur et de ses passagers, et de s’assurer en même temps que les accidents liés aux dysfonctionnements ou usures des périphériques du véhicule soient évitées au mieux. L’examen s’adresse aux véhicules particuliers et aux véhicules utilitaires légers dont le poids total en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes. Quatre ans après la date de la première mise en circulation, le contrôle doit être réalisé. Les contrôles suivants seront quant à eux espacés de 2 ans. Les véhicules de collection doivent passer un contrôle régulier tous les 5 ans. Vous pouvez confier le contrôle technique 13011 au garage qui vous a vendu l’automobile. Il doit avoir conservé dans ses ordis la date de la transaction. Il peut donc vous proposer d’examiner le véhicule avant l’examen, tout comme il peut se charger de l’amener lui-même.

Formalités concernant les véhicules spécialisés

En fonction du type de véhicule dont vous disposez, il existe des formalités liées à la carte grise. C’est ainsi que pour les véhicules de dépannage, la présentation de la carte blanche avec la carte grise semble indispensable. Les véhicules-écoles dont la mention « véhicule-école » ne se trouve pas sur leur carte grise seront dans l’obligation de présenter la carte orange. Concernant le contrôle technique 13011 des véhicules de transport public avec un maximum de 10 places (conducteur inclus), il faudra (en plus de la carte grise) fournir une déclaration d’affectation. Les taxis et véhicules de remise, et les véhicules de transport sanitaire ne nécessitent quant à eux pas de contrôle technique.

Il importe toutefois de préciser que le contrôle technique ne dresse pas de bilan mécanique concernant le véhicule. Il est avant tout axé sur la sécurité et le respect des normes de pollution, d’où le fait qu’il repose sur un contrôle visuel. Le contrôle technique se charge d’évaluer le bon fonctionnement instantané de l’automobile, sur la base de normes légales.