Comment éviter les impayés de loyer ?

172
impayés de loyer

La location d’un bien immobilier implique de payer un loyer dont la valeur est connue et acceptée dès le départ par le locataire. Il est malheureusement fréquent de rencontrer des locataires avec des loyers impayés. Cette situation peut être très embarrassante, voire handicapante pour le propriétaire. Il est donc préférable pour le bailleur d’éviter d’en arriver là. Découvrez ici des astuces pour éviter les impayés de loyer.

Quels moyens utiliser pour éviter les loyers impayés ?

Il existe de nombreuses méthodes ou moyens pour éviter une situation désagréable relative aux loyers impayés. D’abord, s’assurer d’avoir un locataire capable de payer le loyer et à temps, c’est régler 50 % du problème de base. Le choix des locataires doit donc être fait avec minutie.

Lire également : Quel est le fournisseur d'électricité le plus compétitif ?

Ensuite, il est possible de mettre un système en place visant à rappeler pendant la location, les échéances de payement aux locataires. Enfin, vous pouvez souscrire une assurance loyers impayés qui vous aidera à faire face à ce genre de situation.

Comment choisir ses locataires ?

Le choix du locataire est un point capital pour éviter les impayés de loyer. Si vous avez un locataire dont les ressources financières ne lui permettent pas de s’acquitter aisément de son loyer, vous ne devrez pas être surpris par les impayés.

A voir aussi : Guy Carlier : biographie et actus

Pour éviter que cela arrive, il faudra demander au futur locataire de fournir des documents permettant d’évaluer ses revenus, et surtout de voir si ces derniers sont suffisamment fixes. Certaines personnes de mauvaise foi essayeront de fournir de faux documents à ce niveau. Il faudra donc être vigilant et s’assurer de l’authenticité des justificatifs présentés par le futur locataire.

Mettre en place un système de rappel

Le système de rappel consiste à établir un moyen de prévenir les locataires déjà à deux semaines de l’échéance de payement du loyer. Il peut être basé sur des messages courtois à envoyer via les réseaux sociaux ou via un système de mail automatique avec accusé de réception. Utiliser l’e-mail reste néanmoins la meilleure option.

Elle vous permet de réaliser cette démarche de manière plus professionnelle. C’est une technique efficace, mais qui peut déplaire à certains locataires. Certains pourraient se sentir persécutés à travers cette démarche. Il faudra également savoir utiliser les bons mots dans votre message.

À quoi sert la caution ?

impayés de loyer

La caution est une somme d’argent versée par le locataire au propriétaire du logement pour prévenir les loyers impayés. En effet, un certain nombre de mois de loyer sont payés sous forme de caution. En cas de loyers impayés, le bailleur peut utiliser cet argent pour couvrir les impayés.

Le nombre de mois de loyer qu’il faut payer varie d’un pays à un autre ou d’un bailleur à un autre. Dans certains pays, il peut s’agir d’un mois ou de trois mois. Dans les nations où la législation n’a pas fixé de limite de mois, certains bailleurs vont jusqu’à 6 mois, voire plus.

En quoi l’assurance loyers impayés est utile ?

De nombreuses sociétés d’assurance offrent un service pour les loyers impayés. Cette prestation consiste à mettre en place un cadre de sélection des locataires et d’autres mesures afin d’éviter la survenue des cas de loyers impayés. Toutefois, si cette situation survient, l’assureur se chargera de rembourser les mois impayés au bailleur.

Certains propriétaires de biens immobiliers évitent d’y faire recours en raison des nombreuses conditions posées par les assurances. Pourtant, il s’agit d’un moyen d’éviter les loyers impayés et de ne pas en subir les frais si cela arrive.

La crainte d’un bailleur est d’avoir un locataire mauvais payeur. Le phénomène des loyers impayés est cependant fréquent. Pour l’éviter, il faudra prendre certaines mesures préventives. Elles consisteront à choisir des locataires capables de payer aisément le loyer fixé, à définir des rappels d’échéance, recevoir une caution ou souscrire une assurance loyers impayés. Si toutes ces méthodes sont adoptées, le risque de loyers impayés est quasi nul. L’assurance offre la possibilité d’un remboursement des impayés si toutes les conditions imposées par la société d’assurance sont respectées.