Qui peut conduire un 125 sans permis ?

15

Pour des causes financières ou autres, beaucoup n’ont pas la possibilité de passer le permis de conduire. Par conséquent, de nombreuses personnes se questionnent sur la possibilité de conduire sans pour autant détenir un permis. De ce fait, concernant la conduite d’un 125 sans permis de conduire, il a bien évidemment certaines conditions qu’il est important de connaître. Découvrez, s’il y a possibilité de conduire sans permis, si vous possédez un 125.

Le permis nécessaire pour la conduite d’un 125

Pour rouler un 125 cm3, il faut être détenteur d’un permis de conduire de type A1, d’un permis de type A2 ou encore d’un permis de conduire A. Un permis de conduire de type B est tout aussi éligible, mais vous devrez suivre une formation d’une durée de 07 heures.

A découvrir également : Le marché immobilier après la crise du coronavirus

Si vous disposez d’un permis de type B et que vous désirez rouler un scooter ayant 125 cm3 ou une 125, vous avez l’obligation d’obtenir un permis de type A1. Aussi, vous devez suivre une séance de formation spécifique d’une durée de 07 heures.

Elle est également destinée aux titulaires du permis de type A2 qui désirent avoir le permis de conduire A et procéder à la conduite de toutes les catégories de motos.

Lire également : Comment faire pour avoir un visa pour l'Égypte ?

La formation de 07 heures est dispensée par une institution d’auto-école ou une association possédant un agrément. Elle est généralement subdivisée en trois différentes parties : deux heures de cours théorique, deux heures de cours pratique et trois heures de séance pratique dans la circulation.

Les cas possibles de conduite d’un 125 sans séance de formation

Quelques conducteurs ont l’autorisation de procéder à la conduite d’un 125 cm3 ou encore d’un scooter sans devoir suivre la séance de formation de 07 heures. Il est question des :

  • détenteurs d’un permis de type B datant du mois de mars de l’année 1980 ;
  • titulaires d’une licence de conduite datant de 02 ans au minimum qui possède déjà une assurance pour une moto de 50 cm3 à 125 cm3, peu importe la durée de l’assurance ;
  • pilotes d’un tricycle de la L5e, indépendamment de la durée de la garantie.

De la date du 1er janvier 2009, à celle du 1er janvier de l’année 2011, la séance de formation se déroulait sur trois heures plutôt que sept heures. Si vous avez suivi ce cours, vous n’aurez aucunement besoin de l’effectuer à nouveau.

Il est à noter que les détenteurs d’un permis B, acquis avant le 1er mars 1980 sont en mesure de rouler un 125, mais non un trois roues L5E.

Si vous détenez un permis B et avez suivi la formation, en ajout d’un véhicule de 3,5 t au minimum, vous pouvez rouler un tricycle à moteur supérieur à 50.

La conduite d’un 125 sans permis de conduire

Pour rouler un 125 sans avoir un permis de conduire moto ou encore auto, il vous faut acquérir le permis de type A1. Il n’est accessible qu’aux personnes âgées de 16 ans minimum. Ensuite, vous passerez un test sur la connaissance des règlementations de la route et la pratique. Celui-ci est constitué de quatre parties, dont trois hors circulation.

Au cours d’un contrôle de la circulation, les agents de l’ordre ont la possibilité de procéder à la demande de certaines preuves. Au nombre de celles-ci, on retrouve : le certificat de formation de sept heures, si vous détenez un permis B ; la licence de conduite A, A1 ou A2. Aussi, un relevé de renseignement fourni par votre assurance, qui prouve que vous disposez d’une assurance pour une moto allant de 50 à 125 cm3 est également demandé. Il en est de même pour le permis de conduire B (si ce dernier est antérieur au 1er mars 1980).

Le cout de l’assurance pour les conducteurs d’un 125 cm3

En fonction de la possession d’un permis de type A1 ou encore B, les services d’assurance facturent des taux différents. En outre, certains autres facteurs auront une influence sur le tarif de l’assurance. Comme facteurs, on a : le profil du conducteur, le lieu d’habitation, le genre du véhicule (un scooter ou une moto) et l’usage qui en est fait.