Les mutuelles pour auto-entrepreneurs

6

Quelle que soit l'activité de chacun ou son statut, chaque français doit bénéficier d'une couverture santé adaptée à ses besoins. Les travailleurs non salariés ne font pas figure d'exception, bien au contraire. En effet, un arrêt maladie ou une hospitalisation peuvent avoir des répercussions financières très graves. Focus sur sur la mutuelle auto entrepreneur.

Bien choisir sa mutuelle

Avant de choisir une mutuelle, l'auto-entrepreneur doit tout d'abord s'interroger sur ses besoins réels en matière de couverture santé. Ces besoins dépendent bien évidemment de son état de santé mais aussi de son âge et de la composition de son foyer. A-t-il des besoins spécifiques en matière optique ou dentaire, les soins les plus onéreux, s'agit-il d'une jeune femme qui souhaite devenir maman et qui de fait devra choisir une mutuelle couvrant bien les dépenses santé liées à la grossesse ? L'auto-entrepreneur a-t-il des enfants qui ont des besoins spécifiques en orthodontie ou orthophonie. Toutes ces questions sont primordiales et aident à sélectionner une mutuelle adaptée avec des garanties spécifiques.

Changement de régime pour les indépendants 

C'était une promesse de campagne, c'est devenu une réalité : le RSI n'est plus. Depuis le 1er janvier 2018, les 6.6 millions de travailleurs non salariés sont désormais dépendans du régime général. Le RSI, très vite montré du doigt dès sa création en 2006 pour une multitude d'erreurs commises en défaveur de ses adhérents, a été jugé inefficace pas Emmanuel Macron notamment qui a annoncé sa fin en septembre dernier. En étant désormais logés à la même enseigne que l'ensemble des salariés, les travailleurs indépendants, et donc les auto-entrepreneurs, devraient voir du mieux dans la prise en charge de leur maladie et de la grossesse.

La phase de transition relative à la fusion des caisses du RSI avec celles du régime général devrait toutefois prendre 2 ans et donc être effective début 2020.