Les mutuelles pour auto-entrepreneurs

1721

Quelle que soit l'activité de chacun ou son statut, chaque français doit bénéficier d'une couverture santé adaptée à ses besoins. Les travailleurs non salariés ne font pas figure d'exception, bien au contraire. En effet, un arrêt maladie ou une hospitalisation peuvent avoir des répercussions financières très graves. Focus sur sur la mutuelle auto entrepreneur.

Bien choisir sa mutuelle

Avant de choisir une mutuelle, l'auto-entrepreneur doit tout d'abord s'interroger sur ses besoins réels en matière de couverture santé. Ces besoins dépendent bien évidemment de son état de santé mais aussi de son âge et de la composition de son foyer. A-t-il des besoins spécifiques en matière optique ou dentaire, les soins les plus onéreux, s'agit-il d'une jeune femme qui souhaite devenir maman et qui de fait devra choisir une mutuelle couvrant bien les dépenses santé liées à la grossesse ? L'auto-entrepreneur a-t-il des enfants qui ont des besoins spécifiques en orthodontie ou orthophonie. Toutes ces questions sont primordiales et aident à sélectionner une mutuelle adaptée avec des garanties spécifiques.

A voir aussi : Comment choisir le bon spécialiste pour son intervention podologique ?

Changement de régime pour les indépendants 

C'était une promesse de campagne, c'est devenu une réalité : le RSI n'est plus. Depuis le 1er janvier 2018, les 6.6 millions de travailleurs non salariés sont désormais dépendans du régime général. Le RSI, très vite montré du doigt dès sa création en 2006 pour une multitude d'erreurs commises en défaveur de ses adhérents, a été jugé inefficace pas Emmanuel Macron notamment qui a annoncé sa fin en septembre dernier. En étant désormais logés à la même enseigne que l'ensemble des salariés, les travailleurs indépendants, et donc les auto-entrepreneurs, devraient voir du mieux dans la prise en charge de leur maladie et de la grossesse.

La phase de transition relative à la fusion des caisses du RSI avec celles du régime général devrait toutefois prendre 2 ans et donc être effective début 2020.

Lire également : Astuces efficaces pour combattre la morosité et la grisaille quotidienne

Les avantages et inconvénients des mutuelles pour auto-entrepreneurs

Les mutuelles pour auto-entrepreneurs offrent plusieurs avantages. Elles proposent des tarifs attractifs adaptés aux besoins spécifiques de chaque travailleur indépendant. Les cotisations sont calculées en fonction du chiffre d’affaires et peuvent donc être ajustées en cas de variation de celui-ci.

Certaines mutuelles offrent des garanties étendues telles que l’accès à un réseau de professionnels de santé partenaires, la prise en charge des dépassements d’honoraires ou encore le remboursement rapide des frais médicaux grâce à une gestion simplifiée.

Les mutuelles pour auto-entrepreneurs présentent aussi quelques inconvénients qu’il faut prendre en compte. Certaines options peuvent être coûteuses et ne pas correspondre aux budgets limités souvent rencontrés par les travailleurs non-salariés.

Il n’est pas toujours facile pour ces derniers de trouver la bonne couverture qui répondra parfaitement à leurs besoins spécifiques. Il peut alors être nécessaire pour eux d’avoir recours à un courtier spécialisé afin d’être conseillés sur les différentes options proposées par les mutuelles.

Certains contrats peuvent comporter des exclusions ou limitations importantes dans leur couverture (notamment sur les soins dentaires ou optiques) qui doivent aussi être prises en considération lors du choix final.

Au vu de ces éléments, il faut donc aux travailleurs non-salariés souhaitant souscrire une mutuelle adaptée à leur statut professionnel d’étudier attentivement toutes les offres disponibles sur le marché et de comparer leurs conditions avant toute décision finale.

Comment est calculé le tarif de sa mutuelle en tant qu’auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, il faut comprendre comment est calculé le tarif de sa mutuelle. Le coût d’une complémentaire santé varie en fonction de plusieurs éléments tels que l’âge, la profession exercée ou encore le niveau de garanties souhaité.

Pour les travailleurs non-salariés, la cotisation mensuelle est généralement déterminée en fonction du chiffre d’affaires annuel réalisé. Plus celui-ci est élevé, plus la cotisation sera importante. De même, certains organismes sont spécialisés dans les couvertures pour une certaine profession et proposent des tarifs avantageux si vous exercez cette profession.

Il faut bien étudier ses besoins personnels et son budget et ensuite demander plusieurs devis afin de comparer les différentes offres proposées par les mutuelles ou assureurs santé.

Il faut aussi prendre en compte que selon votre âge ou votre état physique actuel (tabagisme…), vos primes peuvent être plus importantes pour compenser un risque statistiquement supérieur à celui des autres assurés.

De même, s’il existe un plafond annuel sur le remboursement d’une prestation (comme c’est souvent le cas pour l’optique), il faudra vérifier si ce plafond correspond à vos besoins réels car cela peut avoir une influence sur le coût final à long terme.

Il ne faut pas hésiter à solliciter l’aide d’un courtier spécialisé qui pourra aider à trouver la meilleure offre adaptée aux besoins spécifiques des auto-entrepreneurs.