Bore-Out : définition, causes et signes d’apparition

88

Vous êtes de moins en moins motivé pour venir au travail ? Votre boulot vous ennuie à mourir ? Vous êtes submergé par des sentiments de démotivation, d’anxiété ?

Les tâches que vous confie votre employeur vous paraissent inintéressantes ou en deçà de vos capacités ? Soyez vigilant.

A découvrir également : Obtention de la conformité RT 2012, comment s’y prendre ?

Peut-être que vous êtes atteint du bore-out, un trouble professionnel susceptible de présenter des risques psychologiques sur le long terme. On vous dit tout.

Qu’est-ce que le bore-out ?

Encore appelé syndrome d’épuisement par l’ennui, le bore-out est une maladie liée au monde du travail.

A voir aussi : Timac Agro : pour une réponse sur-mesure et durable aux questions des agriculteurs

Il touche particulièrement les individus désinvestis et non satisfaits par leurs fonctions professionnelles.

Ceux-ci se sentent écartés et subissent un poids émotionnel important. Le bore-out au travail peut toucher tous les profils de salariés ou de cadres.

Même si aucun secteur d’activité n’est épargné, on observe souvent cette maladie dans le domaine du tertiaire.

Une personne atteinte de bore out passe par tous les moyens pour faire masquer son mal-être.

Pour y arriver, il peut opter pour la « stratégie de l’étirement des tâches » et la « stratégie du pseudo-investissement ».

La première consiste à faire durer la mission plus longtemps qu’il ne faut. Par contre, la seconde se manifeste par le fait de simuler un engagement envers la tâche à réaliser.

Quelles sont les causes du bore-out ?

De nombreuses situations qui surviennent dans le monde professionnel sont à même de provoquer le bore-out.

Pour commencer, nous pouvons citer le manque de travail comme la cause principale de cette forme d’épuisement professionnel.

En effet, l’intérêt pour le travail se perd petit à petit lorsqu’il a peu de missions ou rien à faire de façon régulière.

L’incapacité du salarié à prendre part au développement de l’organisation peut aussi provoquer cette frustration.

Cela peut amener des cas de souffrance au travail. L’employé sent que ses compétences sont jugées inutiles. Le manque de solidarité entre collègues est aussi une autre cause du bore-out.

Dans leur quête d’ambition, certains collaborateurs plus haut placés se chargent de toutes les tâches les plus intéressantes.

Et lorsque vous faites partie du personnel d’une structure et que l’on ne vous attribue que des missions ennuyeuses, il est normal que vous souffriez psychologiquement.

De plus, un salarié peut se sentir surqualifié par rapport au poste qu’il occupe avec le temps et commencer par manquer de stimulation et de motivation.

Ces différents manques à savoir manque de reconnaissance, manque de perspectives d’évolution, manque de défis professionnels… vont donc laisser place à l’ennui.

Cependant, même si les personnes souffrantes du bore-out ne s’en rendent pas toujours compte, il y a des signes qui peuvent alerter.

Comment reconnaitre un bore-out ?

À ses débuts, l’ennui, le désintérêt et la démotivation sont les premiers symptômes qui caractérisent un bore-out.

Ensuite, la personne devient automatiquement triste rien qu’en ayant l’idée de se lever pour aller au bureau.

Cette maladie professionnelle fait que vous n’avez plus aucune envie d’apporter quelque chose à l’entreprise, même la présence du corps. Cela rend morose.

Dans certaines situations, la personne bore-out peut avoir un sentiment de honte envers son environnement professionnel.

Dans la majorité des cas, elle va évoluer vers une forme de tristesse intense et/ou de forte anxiété. Si rien n’est toujours pas fait, cela peut facilement provoquer une dépression.

Notons aussi que la distraction au travail est aussi un symptôme. L’employé est beaucoup plus occupé par les réseaux sociaux et le shopping en ligne.

Par ailleurs, ces symptômes peuvent avoir de l’impact sur la santé physique du salarié. Ceci se manifeste par des troubles du sommeil et une fatigue intense malgré l’inactivité.

À cela s’ajoutent également les troubles de l’alimentation comme la perte de l’appétit ou le grignotage compulsif.

La personne peut s’adonner à l’alcool, le tabac ou la drogue en raison de l’angoisse permanente.

Ne tardez donc pas à vous poser des questions sur la possibilité d’un bore-out du moment où vous ressentirez de l’insatisfaction permanente au sein de votre milieu professionnel.

Comment prévenir le bore-out ?

De nombreuses stratégies peuvent être mises en place pour prévenir le bore-out à savoir :

  • Le challenge : il est important de remotiver le salarié en lui donnant des projets valorisants à mener ;
  • La communication : échanger avec l’encadrement va permettre d’identifier l’origine de cette situation d’ennui et ainsi résoudre le problème ;
  • La reconnaissance : un peu de remerciements, des encouragements ou une marque d’attention de la part du management sont nécessaires pour agir sur la motivation des salariés.